Témoignages de professionnels du monde agricole

Témoignages de Monsieur FERRIER, arboriculteur en Haute Vienne

" Notre premier salarié en contrat en alternance a été mis à disposition par le GEIQ suite à son lancement en avril 2006. L’outil GEIQ permet de former les futurs collaborateurs de l’entreprise. J’attends du GEIQ qu’il s’occupe de tout, du recrutement jusqu’à la sortie du salarié, en passant par la mise en place du parcours de formation, ce qui permet à l’entreprise de se consacrer uniquement au tutorat et au transfert du savoir- faire.

Le travail de la Directrice du GEIQ est primordial dans l’intégration et la réussite du salarié dans l’entreprise grâce à ses visites et ses suivis réguliers, à la fois dans le centre de formation et dans l’entreprise"

Témoignage de Monsieur LEPETIT, éleveur en Creuse, en compagnie de son salarié, Jean-Claude

M. LEPETIT est un éleveur de bovins installé depuis le 01/01/1998. Jean-Claude est la septième personne qu'il forme sur son exploitation.

FORMATION : BPA Production Animale

 

 

Quelle était votre situation avant le GEIQ ?

JC : J’ai travaillé trois mois comme conducteur d'engins en travaux public. Ensuite, j’étais au chômage et c'est la mission locale d'Aubusson qui m'a mis en contact avec le GEIQ.
M. LEPETIT : Moi c'est le CFPPA d'AHUN qui m'a fait connaître cette structure car je devais prendre un autre jeune qui n'a pas donné de suite et donc je recherchais quelqu'un.

Comment s’est passé votre début au GEIQ ?

JC : M. Champailler m'a emmené sur l'exploitation de M. Lepetit qui recherchait une personne suite au départ de son apprenti. Il m’a posé quelques questions. Il a été d’accord pour que je fasse un stage chez lui et c'était bien.

M. LEPETIT : Quand Jean Claude a fait sa semaine de stage, il n'y connaissait rien du tout. Comme il s'intéressait à ce qu'il faisait, j'ai décidé de débuter le contrat pour voir comment il allait évoluer pendant le mois d'essai.

JC : Ce qui me faisait un peu peur c'est le fait de retourner à l'école car j'ai du mal à rester enfermé dans une salle de classe. J'ai fait un contrat d'un an pour passer un CS machinisme et cela m'a plu. Aujourd'hui, je fais un nouveau contrat pour passer un BPA en 2 ans.

M. LEPETIT : Au niveau progression, il a appris la conduite des engins l'hiver pour être prêt pour les travaux de fenaison au printemps. C'est un salarié avenant avec qui je dialogue beaucoup.

Comment se passe votre contrat ?

JC : J'ai réussi mon permis, j'ai ma voiture et mon appartement. J'espère réussir mon BPA.

M. LEPETIT : C'est un salarié qui a bien progressé. Aujourd'hui, il lui manque de la maturité et il est parfois tête en l'air. S'il persiste dans ses efforts, il pourra faire un bon salarié. Il ne doit pas oublier que quand on travaille sur une exploitation, on est observé par les autres exploitants et cela peut être une opportunité ou pas pour l'avenir.


Pour vous, quels sont les avantages du GEIQ ?

M. LEPETIT : Le suivi permanent du salarié permet de résoudre les problèmes de la vie de tous les jours survenants en dehors de l'exploitation et de plus je suis au courant de l'évolution de Jean-Claude en centre de formation, enfin le GEIQ prend en charge toutes les contraintes administratives.

Témoignage de Monsieur BONNET, éleveur en Haute-Vienne

Depuis combien de temps travaillez-vous avec le GEIQ ?

Je suis adhérent depuis 2009. Je me suis même investi dans le Conseil d'Administration du GEIQ. Il y avait une place disponible et je l'ai prise car c'est quelque chose d'instructif d'aller voir les gens et d'apprendre au quotidien.

Le GEIQ est un service apprécié dans l'agriculture. C'est intéressant d'avoir des échanges et des suivis.

En plus, il y a des rassemblements avec les adhérents et les salariés du GEIQ, qui permettent de se rencontrer et de discuter.

 
Pourquoi passer par le GEIQ ?

C'est une bonne famille. En plus, j'apprécie d'avoir de l'aide, un suivi et rien à gérer.

Il y a une disponibilité qui est très appréciable. Quand on appelle pour poser une question, la réponse est toujours apportée rapidement.

Avec le GEIQ on apprend aussi des choses.

 
Pourquoi formez-vous des jeunes ?

J'ai toujours été entouré de jeunes car j'aime leur apprendre mon métier. C'est agréable de pouvoir laisser sa marque et d'apprendre à des jeunes depuis 40 ans.


Qu'est ce que vous appréciez le plus dans l'accompagnement ?

J'apprécie le suivi régulier tous les 2 mois.

Je peux avoir quelqu'un de disponible en cas de problème. Je me sens beaucoup plus soutenu en passant par le GEIQ. Tous les problèmes trouvent beaucoup plus facilement une solution que si j'avais employé en direct.

C'est un gain de temps non négligeable sur le travail. Je n'ai eu aucune contrainte administrative à gérer.